Err

Votre panier : 0,00 EUR

Notre travail de vinification est centré sur la mise en valeur de la matière première.

Nous vinifions par cépage et par parcelle, en cuves béton et inox, à température régulée tout au long du processus. Notre œnologue suit l’évolution de chaque cuve au travers des dégustations régulières et de l’analyse bi-hebdomadaire des échantillons. Ainsi, Franck, notre régisseur et maître de chai peut adapter au mieux ses interventions (régulation de températures, remontages…).

C’est uniquement une fois les vins finis et dégustés que nous procédons aux assemblages de cuve et/ou de cépage afin de trouver le meilleur équilibre pour chaque cuvée.

Afin de respecter les arômes et garder à nos vins le caractère de leur origine,
nous privilégions les extractions douces et les élevages modérés.

Le stockage dans notre chai est fait en cuve béton, en cuve inox mais aussi pour les vins rouges en foudre de chêne. La température de la cave varie peu grâce à une construction semi-enterrée en gros murs de pierre datant du 19ème siècle.

Pour en savoir plus sur les différentes étapes de vinification, cliquez sur les onglets ci-dessous.

égrappage et macération
fermentations
dégustation et assemblage
élevage
les rosés de "saignée"

La vendange est égrappée après récolte et les baies entières sont mises à macérer pour que se produise un échange entre le jus,  la pulpe et la pellicule afin d’extraire les couleurs et les arômes des futurs vins.

Cette phase est suivie d’une fermentation alcoolique lors de la laquelle, à température surveillée, les levures vont transformer les sucres du raisin en alcool. Lors de cette phase, suivant le degré d’extraction voulu, le jus est remis en contact régulièrement avec le chapeau de matière solide (pellicule, pepins…) qui s’est formé au-dessus des cuves, poussé par les produits gazeux de la fermentation. 

La partie liquide des cuves est soutirée lorsque la fermentation alcoolique est achevée et le moût est pressuré. 

Ces vins de qualité différente poursuivront leur vie séparément au-delà de la phase de fermentation malolactique qui marquera la stabilisation du vin avant de passer à son élevage.

Nos vins sont dégustés à la fin de la période de vinification cuve par cuve, cépage par cépage et parcelle par parcelle. C’est seulement à l’issue de cette dégustation qu’avec les œnologues, il sera décidé des assemblages de parcelles et de cépages suivant les profils des vin recherchés,  leurs similarités ou leurs complémentarités organoleptiques.

Nous pratiquons aujourd’hui des élevages courts. Cette pratique  permet de conserver à nos vins le caractère aromatiques du cépage et du terroir, donnant des vins fruités, souvent croquants et à la bouche soyeuse.

Pour nos vins rosés, nous pratiquons une vinification par "saignée". Après une macération courte du raisin à une température la plus basse possible (vendages matinales et températures régulées en cuve), nous "saignons" la cuve afin que l’extraction de la couleur soit la plus faible possible tout en permettant une extraction des arômes. En d’autres termes, nous écoulons la partie liquide. Elle est transférée rapidement dans une autre cuve et le plus possible à l’abri de l’’oxygène afin d’y faire une fermentation  alcoolique à plus basse température que les vins rouges. Ainsi les arômes et la couleur sont préservés.

 
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.